POUMONS-PAYSAGES

PEINTURE, 2006

1/2

Peinture à l'huile sur papier non préparé, à mains nues avec empreintes.

Peindre des poumons avec les doigts, imprégner le papier jusqu'à le traverser et faire émerger-apparaitre de l'autre coté « l’envers des poumons ».

S'appuyer sur l'expérience et la conscience de cet organe de la respiration, organe vital, qui s’occupe des échanges avec l’extérieur et qui est relié à la peau avec cette même fonction de passage, de frontière poreuse et mouvante.