ACCUMULATIONS

PEINTURE, 2005

1/1

Série de peintures formats 1m50 sur 1m50 huile sur papier épais non préparé

 

En jouant de l’absorption du papier, série de gestes accumulés en épaisseur jusqu’à saturer d’huile le coeur du papier et d’en traverser l’épaisseur : créer une organisation interne et colorée, en s’appuyant sur l ‘imaginaire d’une matière organique qui se constitue, fabriquer en quelques sortes une « chair » à la peinture. 

En lien avec l'animation  « accumulations »